Hannahpad.fr utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience. En continuant, vous acceptez l'utilisation de nos cookies

J'accepte
Ciel ! j'ai mes lunes...

Ciel ! j'ai mes lunes...

Une fois n’est pas coutume, j’évoquerais au fil de ce nouveau billet nos lunes, nos coquelicots, nos isabelles, nos fleurs, nos bénéfices, nos ourses, nos culottes françaises… Si le sujet est resté longtemps tabou, forcé de constater que les fabuleux écrits de Miranda Gray (dont le fameux Lune rouge), suivi de près du mouvement « zéro déchet » ont fait évolué les mentalités… Accueillez donc avec honneur et légèreté votre féminin sacré.

On oublie souvent qui a été la première personne a nous parlé d’une nouveauté, nonobstant, la chose n’est pas vrai lorsqu’il s’agit de confidences intimes. On se souvient, en effet, forcément de l’amie qui, la première, a évoqué devant nous l’existence de la cup ou des serviettes lavables.

Aussi, quand mon amie Marie-Lee, adoptée coréenne (alias Angedore), qui souffrait d’allergies et d’irritations diverses, m’a conseillé les serviettes hygiénique lavables hannahpad, me suis-je empressée de me renseigner sur la démarche de cette marque dont je n’avais encore jamais entendu parler.

En me rendant sur le site de vente en ligne, j’ai, tout d’abord, été agréablement surprise par le très large choix de modèles (protège-slip, small, medium, nuit, ultra nuit, super ultra nuit), puis par les imprimés, on ne peut plus poétiques, proposés dans les coffrets à composer soi-même, mais c’est surtout la démarche éco-responsable d’un couple hors du commun qui ma convaincue tout à fait.



Au commencement de hannahpad : un homme, peiné par les inconforts récurrents de son amie. Cet homme décide alors de créer une serviette, à nulle autre pareille, dans un souci d’écologie (en coton biologique, sans blanchissement), de praticité et d’équilibre de la flore. hannahpad était né.

Julie Chang, d’origine coréenne, mariée à un français et donc établie en France, a eu envie de partager cette découverte saine, avec nous, françaises.



Les serviettes hygiéniques lavables Hannahpad, selon leur gabarit, c’est le jour et la nuit…

Si les serviettes hygiéniques lavables hnnahpad ne sont pas « locales », je ne leur trouve aucun équivalent hexagonal. J’ajouterais pour ma défense (s’il en est besoin) qu’il s’agit là de l’unique produit Marco Polo de ma salle de bain (exceptions aux produits locaux, qui si elles doivent restées limitées sont tolérées, au même titre que le café, le thé et le cacao dans la cuisine…).



Serviette XL, parfaites pour tomber, en toute sérénité, dans les bras de Morphée.

Comme me l’avait précisé mon amie Marie-Lee, ces serviettes hygiéniques lavables en coton biologique certifié, de très belle facture, extrêmement absorbantes, sont surtout d’une grande douceur et d’un réel confort.

Quant à leur nettoyage, car il faut bien l’avouer, il s’agit du grand hic pour nombre d’entre nous ! Et bien, figurez-vous que secret réside dans un simple bain de trempage au percarbonate de soude ; détachant naturel traditionnel du linge (élaboré à partir d’eau, de sel et de craie), préalable au lavage en machine. hannahpad a, part ailleurs, la délicatesse de glisser un échantillon de ladite poudre détachante dans votre première commande ! Le site propose également un savon de pro-biotiques fabriqué à partir d’huiles, d’hydroxyde de sodium, de pro-biotiques, d’eau et de vinaigre de bambou… J’avoue que je n’avais absolument pas connaissance des EM (abréviation de Effective Micro-organismes, Micro-organismes efficaces en français, qui ne sont autres que des bactéries lactiques ainsi que de la levure utilisées dans les aliments fermentés et les boissons pro-biotiques à l’action purifiantes. Moi qui n’ai de cesse de revendiquer leur bienfaits dans Notre aventure sans frigo, voilà que je leur découvre d’autres atouts cachés ! On n'arrête pas le progrès de Dame Nature…

Notez qu’il vaut également mieux trouver la bonne méthode de séchage, car les protections Hannahpad peuvent contenir jusqu’à 7 épaisseurs de coton bio… l’idéal restant le séchage au soleil ! Le temps de la saison froide, disposez-les à proximité, d’un radiateur, d’un poêle, d’une cheminée ou de toute autre source de chaleur (le sèche-linge n’étant pas recommandé). Pour ma part, je suspend mes alliées, dans un endroit bien aéré, à l’abri des regards indiscrets !

Enfin, pour ce qui est du porte-monnaie, comptez en moyenne 90€ pour un coffret. Bien entendu, il s’agit là d’un investissement important.

Cela étant, le calcul est vite fait, 2€50 à 3€50/ mois, pour une durée de vie de 3 ans, l’alternative au jetable s’avère très rentable ! Sans compter que les serviettes jetables, non contentes de contenir du plastique, des dérivés de pétrole et des résidus de dioxine… sont une source conséquente de déchets. Il en va donc, encore une fois, de notre santé et de celle de la planète !

Loin de moi l’idée de vous vendre un produit, l’idée étant plutôt, de vous délivrer un conseil, d’amie… avertie.

Joyeuses lunes, mes chéries.

Hannahpad

Blogpost de Marie COCHARD de La Cabane-antigaspi

Marie COCHARD : Journaliste farouchement positive, spécialisée dans l’éco art de vivre et les initiatives durables, je collabore à de nombreux supports “papier” et web. Amoureuse de la nature, je revendique ainsi joyeusement, à travers articles de presse, ouvrages et ateliers, un mode de vie bio et beau. Épouse d’un directeur artistique, Olivier Cochard, qui signe la plupart des images du blog, maman de deux jeunes enfants : Merlin et Myrtille, fraîchement installée au nez et à la barbe des embruns d’un certain « Bassin », dans une maison en bois, je partage ici mes découvertes green et expériences « anti-gaspi ».

Convaincue qu’il s’agit là du sel, d’une vie « en harmonie ».

La Cabane-antigaspi

Laisser un commentaire