Hannahpad.fr utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience. En continuant, vous acceptez l'utilisation de nos cookies

J'accepte
hannahpad : fabrication et éthique

hannahpad : fabrication et éthique

Bonjour à toutes
Je m'appelle "hannah", mascotte et ambassadrice d'hannahpad France. 
Après avoir germée dans l’imagination de Julie, c’est Christine qui m’a physiquement donnée vie et je suis très heureuse d'être parmi vous.
J’ai récemment eu la chance d’accompagner Julie dans son sac à main pour rendre visite aux personnes qui ont donné naissance à toutes mes consoeurs hannahpad. Je vous invite donc à faire le grand tour avec moi. Êtes-vous prêtes à me suivre au pays du “Gangnam style” (la Corée du Sud)?

 

1. GNE Biotech

Les premières hannahpads ont été conçues dès 2004 par Mr. Jang, sous la société GNE Biotech.
Le nom “GNE” vient de ses deux fils, “Glory” et “Eternality”. Le “N” se prononce comme en anglais “and” : G and E.
On peut se poser la question: pourquoi un homme s’est soudainement mis à vouloir s’impliquer dans l’hygiène intime, bio de surcroît? 

À l’époque, son amie souffrait beaucoup de douleurs menstruelles. Il croyait que la cause venait des serviettes conventionnelles qu’elle utilisait parce qu’il avait découvert qu’elles contenaient des substances chimiques toxiques qui pouvait être la source de ses douleurs. Il s’était donné comme mission de lui trouver une solution, la plus saine et la plus naturelle possible. Et c’est ainsi qu’hannahpad allait prendre naissance...  

Il a fallu “seulement” 10 années à Mr. Jang pour devenir le numéro 1 dans son domaine en Corée, ce qui ne fut pas une mince affaire. Tous les jours, des milliers d'idées germent dans l’esprit des gens, mais le plus difficile est bien de les concrétiser! Et ce n'est pas donné à tout le monde. Cette preuve de réussite a incité Mr. Jang à populariser ses créations sur tous les continents et c'est ainsi qu'hannahpad France a ouvert ses portes le 25 Mai 2017. 

Courant 2017, un scandale télévisé éclate en Corée du Sud, après qu'une étude indépendante identifie plus de 20 substances chimiques nocives dans les serviettes hygiéniques jetables. Suite à ce scandale, GNE Biotech concrétise sa troisième expansion dès le début d'année 2018. 

J'ai donc visité l'usine principale qui se situe à Hanam, à 30 minutes de Séoul.

Et c’est parti, suivez le guide!

hannahpad usine seoul


2. Culture du coton bio, certification biologique, fabrication du tissu.

La première salle que j’ai visitée était celle où l'on contrôle les tissus avant d'être découpés en forme de serviette. 
Sur plus de 10 mètres, des rouleaux de coton biologique reposent sur des coussins d’air afin d'être manipulés facilement. Ils sont contrôlés puis tirés jusqu’à une presse qui coupe le coton grâce à des moules en métal aiguisés.

Le coton utilisé par hannahpad est cultivé en Inde. Il est soumis à des contrôles réguliers, notamment par l'organisme de surveillance "Control Union" dont la preuve de certification du coton est donné par le logo OCS100. Je vous donnerai plus d'informations au dernier paragraphe “Éthique et Conditions de Travail”. En effet, GNE est soucieuse aussi bien de la qualité du coton que des conditions de récolte et de travail, et veille à ce que toute la chaîne soit “saine et éthique” de A à Z.

J’ai trouvé très amusant de voir l’évolution des formes des serviettes depuis la création en 2004.
Au tout début d’hannahpad, seul le côté en contact avec la peau était en coton bio, comme la grande majorité des marques présente actuellement sur le marché biologique. hannahpad se différencie donc par le fait que toutes les épaisseurs de coton absorbantes sont en coton biologique certifié.

GNE a voulu pousser encore plus loin ses créations en utilisant du coton certifié bio pour TOUTES LES ÉPAISSEURS DE LA SERVIETTE. Le fondateur souhaite aller jusqu’au bout de son idée de départ : offrir des serviettes les plus saines et naturelles possibles.

Le côté motif quant-à lui est en TPU (Polyuréthane Thermoplastique), matériau imperméable dans le but de prévenir toutes fuites et apporter sérénité à son utilisatrice. Et pour clore le tout mais pas le moindre, GNE offre une variété de motifs chics pour rendre les règles plus joyeuses pour les femmes.

Tous ces détails accentuent la douceur naturel du coton biologique et la sensation de confort pour votre fleur.

3. Assemblage - couturières et expertise 

Je suis très fière et même excitée de vous présenter la grande équipe de couturières. Quand j’ai vu la rapidité et la précision de leur performance, j’étais en totale admiration. C’était presque comme admirer une oeuvre d’art qui vous parle. 

La plupart des couturières ont l'ancienneté de la société, c'est-à-dire plus de 10 ans d’expérience dans ce domaine bien précis. Le piquage des coutures sur le pourtour des serviettes est un travail délicat et difficile à réaliser. Il n’existe pas d’automatisation pour rendre cette étape plus rapide, ce qui estampille les hannahpads d'une signature unique. L'expertise des couturières rend une finition parfaite, alliant esthétique et durabilité. 

C'est grâce à ces femmes remarquables que vous, chères hannahpadiennes, découvrez toujours avec surprise et émotion les hannahpads.

4. Bouton-pression

Comme vous le savez toutes, les SHL (Serviettes Hygiéniques Lavables) n’ont pas le même système de fermeture que les jetables - lesquelles utilisent du Velcro ou même de la colle. Ce sont les boutons-pression qui maintiennent les serviettes hannahpad en place. 
Les boutons-pression sont en plastique recyclable suffisamment plat pour ne pas gêner.

Peut-être vous demandez-vous pourquoi les boutons pression ne sont-il pas en métal? En fait, les toutes premières versions d’hannahpad avaient des boutons-pression en métal. GNE s’est rapidement aperçu que de la rouille pouvait apparaitre après plusieurs lavages. Bien que cela n'entrave pas la qualité d'absorption des serviettes, c'est un point à ne pas négliger car de plus en plus de personnes sont allergiques à certains métaux. Voilà pourquoi GNE a préféré les remplacer par leur homonymes en plastique recyclable.

Petit détail : les tailles Protège-slip et Small ont deux boutons-pression qui permettent d'ajuster le serrage selon la culotte portée.

 hannahpad France bouton pression

5. Contrôle Qualité

Un fois les serviettes finalisées, deux vérifications principales s’imposent avant de les stocker :

1. Détection de métaux 

Toutes les serviettes doivent passer dans une machine qui détecte des métaux. En effet, après les différentes étapes de coutures, il est toujours possible qu’un bout d’aiguille casse et se trouve pris au piège dans la serviette. Du métal peut aussi provenir des moules à découpe qui peuvent en laisser une quantité même infime.

Il est rare que la machine détecte la présence de métal. Il s’agit davantage pour GNE de garantir un niveau de sécurité. Quand la machine sonne, les serviettes en question sont découpées en deux et immédiatement recyclées dans des poubelles à cet effet. Il serait difficile, long et parfois même impossible de repérer le métal tant il peut être petit. 

2. Serviettes défectueuses

Un grand nombre de couturières ont aussi pour mission de repérer les défauts. Cette étape me parait tout aussi importante pour assurer la qualité des hannahpads que la fabrication elle-même. Elles ont toutes un “oeil de Lynx” et s’engagent à ne rien laisser passer, même de tout petits détails sur les produits presque finis. Cette étape du filtrage conditionne la suite :  

Les serviettes qui auront passé ce test verront encore des examens lors de la phase de pliage et d'emballage, avant de pouvoir enfin aller à votre rencontre ! 

Voilà, voilà….j’espère que vous avez apprécié ma visite guidée et qu'elle vous a permis de mieux visualiser la fabrication de vos hannahpads. Avant de terminer, je voudrais souligner un point important pour les consommatrices éveillées que vous êtes. Nous sommes toutes d’accord sur une chose essentielle :

 

Ethique et conditions de travail

Au siège social d’hannahpad, il y a environ 130 employées au total dont 10 pour les tâches administratives et 120 personnels en fabrication.

 < Toute l'équipe d'hannahpad Corée pour une soirée cinéma >

 

La Société Générale de Surveillance (Groupe SGS - http://www.sgsgroup.fr), dont le siège est en Suisse, fait parti des organismes mandatés par hannahpad®. Elle garantie la conformité des produits et des services aux normes réglementaires locales et internationales. En combinant une couverture mondiale et des connaissances locales à une expérience et une expertise incomparable dans le secteur, SGS couvre l'intégralité de la chaîne d'approvisionnement des matières premières à la consommation finale.

 

SGS démarre le contrôle qualité dès la récolte du coton. Ensuite, SGS analyse séparément chaque élément de la serviette puis la serviette dans son intégralité. La méthode de test est définie selon un référentiel précis (EPA 5021) à savoir une exposition à 120 degrés pendant 30 minutes qui a pour but de vérifier la présence ou non (et la quantité) de composés organiques volatils éventuels. Les tests effectués sur les serviettes hannahpad n’ont révélé aucun composé organique volatil et ce, d'une année à l'autre.

 

Ce gage de qualité, à travers un processus de fabrication strictement controlé annuellement, fait d'hannahpad® une marque Éco-Responsable :

- Le commerce équitable, ce sont des relations commerciales durables avec les producteurs ou les ouvriers afin de leur assurer un revenu décent

- Le commerce éthique, c’est le respect des conditions de travail et l’interdiction du travail des enfants

- Le commerce biologique: c’est la production des matières sans intrants.

 

Au prochain épisode,

 

Hannah 

 

Laisser un commentaire