L’histoire des protections intimes et leurs évolutions

Publié : 08/07/2020 14:47:26 - Catégories : Hannahpad

L’histoire des protections intimes et leurs évolutions

La serviette hygiénique sous sa forme moderne est assez récente. Il aura fallu beaucoup de créativité et un long combat contre le tabou qui pesait sur les pertes menstruelles des femmes pour que les protections menstruelles deviennent si efficaces !

Les serviettes menstruelles : Une longue histoire ! 

Les serviettes hygiéniques telles que nous les connaissons datent des années 60 du siècle dernier. Absorbantes, protectrices, antibactériennes, hypoallergéniques et lavables, elles assurent une protection totale et un confort encore impensable dans les années 50. Mais pour en arriver là, l'invention des serviettes hygiéniques a dû suivre une longue histoire. 

Comment les femmes se protégeaient-elles dans l'antiquité ?

Beaucoup se demandent aujourd’hui comment les femmes se protégeaient dans l'antiquité. Les premières serviettes hygiéniques que nous connaissons dans l’histoire ne sont pas des serviettes, mais des tampons. Les femmes entouraient des petits bâtonnets en bois avec du coton, du lin ou de la laine qu’elles avaient l’habitude d'insérer dans leur vagin. Les Égyptiennes utilisaient plutôt du papyrus pour confectionner leur protection. 

Et au Moyen-Âge ?

Les protections hygiéniques disparaissent durant le Moyen-Âge. Les femmes n’en portent pas durant cette période. Comment se protègent-elles ? En réalité, les femmes ne portent pas de culotte au Moyen-Âge. Le sang menstruel s'écoule donc sans protection particulière. Il est toutefois absorbé par les multiples couches de leurs jupes.

L’invention moderne des serviettes hygiéniques lavables 

Les premières serviettes hygiéniques

Les premières serviettes hygiéniques apparaissent au 19e siècle. Rudimentaires, elles consistent en une serviette amovible reliée à des bretelles remontant jusqu’au rein. Elles ne sont toutefois pas commercialisées. Les tabous, qui frappent tout ce qui a attrait aux menstruations, empêchent leur vente. 

La première commercialisation de serviettes hygiéniques par la société Johnson & Johnson en 1896 est un véritable échec. Les règles sont source de honte chez les femmes et elles n'osent pas aller les acheter. Elles continuent donc de confectionner elles-mêmes leurs protections hygiéniques.

À la guerre comme à la guerre !

Durant la première guerre mondiale, les infirmières soignent les soldats blessés au combat avec du coton ouaté ou de la cellulose de coton qui est plus doux que le coton normal. Celui-ci est relié à de la gaze grâce à des épingles à nourrice. Après la guerre, la société Kimberly Clark en achète de gros stocks. En s’inspirant de ces pansements, elle confectionne un nouveau modèle de serviette hygiénique qu’elle nomme Kotex. La société Johnson & Johnson ne tarde pas à produire et vendre à son tour des serviettes de protection dans le même esprit. Sa marque Modess devient le premier concurrent de Kotex. La capacité d’absorption de ces serviettes est très efficace. Le souci est qu'elles ne tiennent pas bien dans la culotte. Il faudra encore du chemin pour inventer un système qui permette aux serviettes hygiéniques de tenir en place. L’achat de protections hygiéniques dans des boutiques reste encore difficile pour les femmes. Pour en faciliter l'accès, les marchands les disposent dans leur arrière-boutique pour assurer aux femmes toute l’intimité possible.

Les années 60

Il faut attendre les années 60 du 20e siècle pour voir apparaître les premières serviettes hygiéniques lavables ! Les premiers mouvements écologiques et hippies poussent les industriels à proposer des serviettes réutilisables et lavables. Mais c’est surtout le confort des serviettes hygiéniques qui va dans les années 60 changer la donne. La marque Confidents conçoit une serviette hygiénique plus large devant que derrière. Cette forme a l'avantage d'être beaucoup plus confortable que les anciennes protections. À la fin de cette décennie, en 1969, les premières serviettes avec une bande adhésive sont commercialisées par la marque Stayfree. 

Ça y est ! Les serviettes ont enfin une bonne capacité d’absorption, elles sont bien fixées, et assurent en même temps tout le confort nécessaire aux femmes. 

Mais la nouveauté révolutionnaire de ces années pour les femmes est que les serviettes hygiéniques commencent alors à être vendues aux yeux de tous. Le tabou s’effrite peu à peu, et les femmes n’ont plus à avoir honte de leurs règles menstruelles ! 

Les années 90  et 2000 : la serviette évolue encore !

Durant les années 90, de nouvelles serviettes hygiéniques plus fines apportent encore plus de confort et sont encore plus fiables que les précédentes.

Enfin, dans les années 2000, la nature des matériaux des protections hygiéniques est repensée pour s’assurer que les serviettes hygiéniques n’entraînent pas d’irritation, d’allergie ou d’infection. 

Confectionnées à base de couches hypoallergéniques, antibactériennes et naturelles, les serviettes hygiéniques lavables deviennent enfin bio pour protéger à la fois le corps des femmes et l’environnement. 

Les hannahpad sont le résultat de cette longue évolution. Grâce à son expérience et à son savoir-faire, que hannahpad vous propose les meilleures serviettes hygiéniques lavables bio du marché.

Articles associés