Hannahpad.fr utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience. En continuant, vous acceptez l'utilisation de nos cookies

J'accepte

En savoir plus sur la vulve

Publié : 17/03/2020 09:15:15 - Catégories : Hannahpad

En savoir plus sur la vulve

La vulve : Parlons-en !

La vulve fait partie de ces organes bannis, au sujet duquel nous somme réduis au silence ! La vulve est une notion restée tellement tabou, que beaucoup trop de femmes ne connaissent pas son anatomie. Ne pas oser parler de son organe sexuel, une fort sentiment de timidité pour engager une discussion sur le vagin sont des situations très courantes. Etre très gênée et même rougir dès qu’une question est posée au sujet de la vulve, ou encore se sentir mal à l’aise en abordant la question du plaisir sexuel chez la femme, ces phénomènes sont malheureusement souvent synonyme d’un manque d'épanouissement sexuel.  Mais ce constat n’est pas étonnant, lorsque l’on apprend que ce n'est qu'en 2017 que le clitoris a fait sa première apparition dans un manuel scolaire d'anatomie. La honte concernant la sexualité féminine est toujours très présente. Alors, cassons la glace, et partons ensemble à la découverte de ce merveilleux organe !  

La vulve, le vagin, l’orifice vaginale, le clitoris, je suis perdue ! Alors faisons un peu d’ordre ! 

Si beaucoup de personnes associent la vulve au seul orrifice vaginal, elle est en réalité beaucoup plus complexe, et comprend plusieurs sous parties aux fonctions très importantes dans la vie d’une femme ! En réalité, la vulve représente toute la partie extérieure du vagin. Elle débute avec les grandes et les petites lèvres, à la face externe du vagin. Ces lèvres, capables de s’ouvrir et de se fermer, ont pour fonction de protéger le vagin de potentielles infections et des intrusions de corps étrangers vers l'intérieur. Sur la partie supérieure de la vulve, nous trouvons la glande du clitoris. Véritable organe du plaisir, le clitoris est très sensible. Il est capable, une fois stimulé, de procurer à la femme des sensations fortes, tres agréables, pouvant arriver à l’orgasme. La vulve, a donc un rôle important dans la fonction sexuelle du vagin. 

Mais la vulve, a t-elle d’autres fonctions ?

En plus d’abriter la glande du clitoris, la vulve comprend un petit orifice, l'urètre, par lequel l’urine, arrivant de l'uretère, s'écoule pour être évacué. Enfin le périnée, complexe musculaire, qui a un rôle de soutien, entraîne, lors de relations sexuelles, des contractions associées au sentiment de plaisir.

La vulve : Hygiène et soins

Une pratique courante pour prendre soin de sa vulve est la douche vaginale. Celle-ci doit être une fois pour toute proscrite. D’abord, le vagin, grâce aux sécrétions de glaires, mieux connues sous le nom des pertes blanches, a une capacité d’auto-nettoyage. Ce liquide clair, a pour effet de nettoyer votre vagin, en évacuant les microbes, champignons et les tissus de cellules mortes. Les douches vaginales n'ont donc aucun intérêt. Mais pire ! Elles sont néfastes ! La flore vaginale présente dans votre vagin, a pour rôle d'empêcher la prolifération des mauvaises bactéries. Lors des douches vaginale, vous la detruisez, et les risques d’infections accroissent. Alors, laissez l’entretien de votre vulve se faire naturellement. En cas d’odeurs particulièrement désagréables ou de douleurs, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Démangeaison, douleur, ma vulve me gêne, que dois je faire ?

La vulve, peut être sujette à des pathologies plus ou moins sévères. Des démangeaisons, des douleurs, des sensations de brûlure peuvent être des symptômes d’une infection. Une des plus connues est la mycose vaginale, due à la présence d'un champignon. Des traitements existent et sont proposés en pharmacie. Des maladies plus grave, comme des cancers nécessitent des suivis médicaux plus lourd. Une vulve qui fait mal, qui gratte, n'est pas forcément synonyme de maladie grave. En effet, dans la majorité des cas, il suffit de quelques jours de médicaments pour que cela passe. Toutefois, dès l'arrivée de symptômes, n'hésitez pas à consulter votre médecin, car prendre soin de votre organe sexuel, c’est avant tout prendre soin de vous.

Articles associés