Hannahpad.fr utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience. En continuant, vous acceptez l'utilisation de nos cookies

J'accepte

Anatomie du vagin

Publié : 07/10/2020 09:31:43 - Catégories : Hannahpad

Anatomie du vagin

L’anatomie du vagin

Trop timides, beaucoup de jeunes femmes n’osent pas poser de questions sur les parties intimes de leur corps. Tabou, le vagin, reste encore aujourd’hui, un organe dont trop de femmes ont du mal à parler. Alors cassons la glace, et partons ensemble à la découverte de ce merveilleux organe.

Vous voulez en savoir plus sur l’anatomie du vagin ? Et bien, allons y ! Le vagin est un organe feminin, situé au fond du bassin. De forme plutôt oblique, il forme un tube, qui part de la vulve jusqu’au col de l'utérus. Le vagin comprend plusieurs parties. La vulve, souvent associée à tort au seul orifice vaginal, regroupe en réalité tous les organes génitaux féminins sur la face extérieure du vagin. Les grandes et petites lèvres, qui sont capables de s’ouvrir et de se fermer, ont pour fonction de protéger le vagin. Sur la partie supérieure de la vulve, nous touvons la glande du clitoris,  veritable organe du plaisir sexuel chez la femme. La vulve est enfin formée par des muscles de soutien,  apportant  la solidité nécessaire à toute la structure. Pas loin du clitoris, se trouve l'urètre, dont le rôle est de laisser passer l’urine arrivant de l'uretère. Vous aurez donc compris que la vulve, n’est pas le vagin comme trop de femmes le pensent !

Et derrière la vulve, on parle toujours de vagin alors ?

 Effectivement, en amont de la vulve, se trouve l'hymen, qui est une membrane séparant cette dernière du vagin. Présente chez les femmes, avant leur première relation sexuelle, les scientifiques n’en ont toujours pas compris la fonction ou l'utilité. Derrière l’hymen, le vagin se prolonge pour arriver au col de l'utérus. Celui-ci est un canal liant le vagin à l'utérus. Des deux côtés de l'utérus, les trompes de Fallope, sont les voies empruntées par les spermatozoïdes, pour féconder l’ovule. L’oeuf une fois fécondée, prendra le chemin inverse, des trompes de Fallope vers l'utérus, pour permettre à l’embryon de s’y développer pendant les 9 mois de grossesse. Sur sa face externe, le vagin est tapissé de poils pubiens qui forment une couche protectrice contre de potentielles infections. 

Le vagin : organe sexuel de la femme

Et le rôle du vagin dans la relation sexuelle ? On y arrive.  Le vagin est l’organe sexuel feminin. Sa cavité élastique permet l'accueil du pénis de l’homme. Toutefois, c’est le clitoris qui vous procure la sensation de plaisir une fois excitée. L’heure est arrivée de mettre fin à ce vieux débat entre les tenants de l’orgasme vaginal et les tenants de l’orgasme clitordien. Réglons la controverse une fois pour toute ! Le clitoris est le seul acteur de votre plaisir sexuel. Ce sont ses embranchements dans les paroies du vagin qui vous donnent la sensation d’un orgasme provenant directement du vagin

Et qu’arrive-t-il au vagin lors d’une relation sexuelle ? Lors d’un relation sexuelle, le vagin est sujet à des fluctuations physiologiques qui entraînent des changements anatomiques. La vascularisation des tissus augmentent. Le vagin s’allonge et sécrète un liquide de couleur blanche permettant la lubrification vaginale. Celle-ci permet une réduction des frottements dûs au mouvement du pénis et facilite l'accès des spermatozoïdes. Enfin, lors de l’orgasme féminin, le vagin se contracte grâce aux muscles vulvaires.  

Vagin : dimensions et tailles

Connaît on la taille du vagin ? Les dimensions du vagin ne sont pas identiques d’une femme à l’autre. Elles peuvent aussi varier chez une même femme en fonction de son activité sexuelle. Au repos, la longueur du vagin est comprise entre 7 et 8 centimètres. La largeur moyenne du vagin se situe autours de 5 centimètres. Lors d’une excitation vaginale, la taille du vagin augmentent et peut atteindre les 12 centimètres. Ces variations de tailles s'obtiennent grâce à l'élasticité du vagin qui est un organe musculo-muqueux. Les parois du vagin sont très vascularisées. Artères et veines permettent l'oxygénation des tissus vaginaux. A l'exception de la vulve, et en particulier du clitoris, l’intérieur du vagin est peu innervé. Le tube vaginal est donc très peu sensible.

Les pathologies et examens liés au vagin 

Existent-ils des maladies vaginales ? Le vagin peut souffrir de diverses pathologies plus ou moins sévères. Les démangeaisons vaginales, des irritations, l'endométriose, la névralgie pudendale, des infections vaginales comme la vaginose bactérienne ou la vaginite à Trichomonas, des herpès ou encore différents cancers en sont des exemples. Mais rassurez vous ! Nous pouvons y faire face !

Des examens de contrôle, un suivi médical et des traitements appropriés comme des touchers vaginaux, des biopsies et la prise d’antibiotiques permettent souvent de prévenir ces différentes maladies, et dans la grande majorité des cas d’y remédier.

Articles associés